Déduction des frais supplémentaires de repas

17 février 2020

Les exploitants individuels qui, compte tenu de la distance entre leur domicile et leur lieu de travail, ne peuvent rentrer chez eux pour la pause déjeuner, peuvent déduire de leur bénéfice les frais de repas pris sur leur lieu de travail.
Pour 2020, la limite de déduction de ces frais est fixée à 14,10 € par repas. Ce seuil correspond à la différence entre la limite d’exonération fixée à 19 € TTC (au-delà, le coût du repas est considéré comme excessif) et la valeur forfaitaire d’un repas pris à domicile évaluée à 4,90 € TTC.
Sauf circonstances exceptionnelles, le montant excédant ce plafond doit être réintégré aux résultats ((actualité BOFiP du 29.1.2020)

Article rédigé par François Sabarly , journaliste