Accompagnement de l’activité partielle

21 juillet 2020

La seconde loi d’urgence Covid-19 a mis en place des mesures temporaires qui doivent permettre aux salariés de limiter la perte de rémunération consécutive à leur placement en activité partielle. Notamment :
– à compter du 12 mars 2020 et jusqu’au 31 décembre 2020, un accord d’entreprise ou de branche peut autoriser les salariés en activité partielle à monétiser une partie de leurs jours de repos conventionnels ou de congés payés non pris au-delà de 24 jours ouvrables (5 jours maximum, soit l’équivalent de la 5e semaine de congés) ;

article rédigé par François Sabarly, journaliste