22

Les titulaires de bénéfices industriels et commerciaux ou de bénéfices non commerciaux peuvent déduire de leur résultat imposable les frais supplémentaires de repas exposés sur le lieu de leur exercice professionnel, lorsque l’éloignement avec leur domicile ne leur permet pas de prendre ces repas chez eux.

Toutefois, seule peut être déduite la fraction du prix correspondant à la différence entre :

– le coût forfaitaire d’un repas pris au domicile, évalué à 4,75 euros pour 2017 ;

– et un plafond fixé à 18,40 euros par repas pour 2017, au-delà duquel la dépense présente un caractère excessif.

Il est donc possible de déduire, au titre des frais supplémentaires de repas, un montant maximal de 13,65 euros par repas pour l’année 2017 (actualité BOFIP du 1.2.2017).

Frais de repas - 2 -

0 Pas de commentaire

Comments are closed.