25
mar

Une proposition de loi, adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale, vise à renforcer l’encadrement des stages étudiants dans les entreprises :
– le nombre de stagiaires dans une même entreprise ne pourrait pas être supérieur à un certain montant, défini ultérieurement par décret ;
– d’ici à deux ans, plus aucune dérogation ne permettrait d’aller au-delà de la durée maximale des stages, fixée à six mois ;
– certains droits réservés jusqu’ici aux salariés seraient étendus aux stagiaires, comme le congé de maternité, les titres restaurant, la prise en charge partielle des frais de trajet domicile – lieu de travail pour les stages de plus de deux mois…
L’examen de ce texte doit se poursuivre au Sénat à compter du 29 avril 2014.

0 Pas de commentaire

Comments are closed.