15
jui

Les juges précisent les conditions de reconnaissance de co-emploi : dans un arrêt du 2 juillet, la cour de cassation exige, pour que cette notion soit reconnue, l’existence d’une confusion d’intérêt, d’activités et de directions et l’immixtion de manière anormale ou abusive dans la gestion économique et sociale de la filiale.

0 Pas de commentaire

Comments are closed.