20
oct

Pour la première fois, dans un arrêt du 30 septembre 2014, les juges de la cour de cassation ont admis la possibilité de conclure une rupture conventionnelle au cours de la période de suspension consécutive à un accident du travail ou maladie professionnelle, sauf en cas de fraude ou de vice du consentement .

Comments are closed.